notre équipe

Christina

Guide Photo of Guide Christina

Je viens d’un milieu multiculturel. Mes parents sont grecs, mais ils ne sont pas nés en Grèce; moi, si. Je pourrais dire que je suis née et que j’ai grandi en Grèce mais cela ne serait pas entièrement vrai. Mes parents voyageaient tout le temps, non seulement pour des raisons professionnelles, mais parce qu’ils menaient une vie de voyage. Mon père vivait et respirait pour la compagnie aérienne pour laquelle il travaillait. Nous avons donc eu la chance de voyager partout.

Quand j’avais 15 ans, nous étions dans un joli complexe hôtelier à Limassol. Je m’en souviens comme si c’était hier. Je suis descendue prendre le petit-déjeuner avec mes parents, pleine d’enthousiasme et de détermination. Je savais enfin ce que je voulais faire dans la vie ! Je voulais travailler dans l’hôtellerie. J’avais adoré ce mélange d’excitation et de calme, l’épanouissement que me procurait le fait de pouvoir rendre de nombreuses personnes heureuses. Et bien sûr, j’imaginais que ce type de travail me permettrait de voyager autour du monde et visiter tous les endroits de mes rêves.

Donc nous sommes rentrés en Grèce après 6 années à Londres, où mon père était en poste. J’ai du finir ma scolarité en anglais, car mon grec était terrible à l’époque. Heureusement, nous avons vite trouvé une université anglophone abordable, et je pouvais enfin commencer mes études en hôtellerie. Je me voyais déjà propriétaire de ma propre chaîne d’hôtels !

La réalité s’est avérée un peu différente. J’ai adoré l’apprentissage, les expériences acquises, et en y repensant, j’ai passé un très bon moment. Pourtant, deux choses ont mal tourné, toutes les deux contraires à ma personnalité. Tout d’abord, en 3ème année de formation pratique en Suisse, j’ai eu une dépression nerveuse. Je ne pouvais plus supporter la solitude et les différences de mentalité avec mon entourage. J’étais sur le point de tout abandonner à quelques jours de l’obtention de mon diplôme. Ma mère a fait la meilleure chose qu’une mère puisse faire : elle m’a dit de rentrer à la maison. Du coup, je suis restée en Suisse avec une énergie et une détermination renouvelées. Ce fut une des meilleures leçons de ma vie. Car quand je suis finalement rentrée en Grèce, même si j’aimais ce pays, je n’avais pas le sentiment d’y appartenir. J’étais grecque mais je n’avais rien en commun avec les gens de mon pays, ils me troublaient. Je sentais que je ne pouvais pas m’intégrer. J’ai songé à repartir plusieurs fois. Mais je travaillais déjà dans l’industrie hôtelière d’Athènes et le mode de vie grec m’absorbait.

J’ai du changer plusieurs fois d’emploi avant de me rendre compte que je préférais la qualité de vie à la carrière. Je menais « une vie de pauvre en montant à cheval», comme aime à me taquiner une bonne amie. Etre en contact avec des personnes tellement différentes, provenant de milieux culturels tellement variés, c’était comme si je faisais à chaque fois un petit voyage. Le secteur de l’hôtellerie m’avait fait ce cadeau, et la Grèce m’avait fourni le cadre.

Les années ont passé et je suis de plus en plus fascinée par la beauté, la force, la ténacité, la magie de mon petit pays qui m’a offert des expériences précieuses et de nombreuses opportunités dans ma vie, et qui ne cesse jamais de me surprendre

Photo of Fondatrice Tina.

Tina

Fondatrice

"En 2010, la crise a frappé la Grèce et le pays a sombré dans le chaos. Je me suis trouvée sans travail, sans voiture, sans assurance maladie et la perspective d’un nouvel emploi était très, très éloignée."

Lire la suite
Photo of Créateur de voyages Elissavet.

Elissavet

Créateur de voyages

"J’ai un souvenir, j’avais à peine 17 ans, et une amie m’a alors demandé si j’avais des plans pour l’avenir. Franchement, je n’en avais aucune idée. Je n’avais que des images dispersées de moi-même dans le futur. Comme des instantanés. La seule chose que ces images avaient en commun, c’était qu’il s’agissait toujours de pays et de cultures lointaines. Pendant mon enfance, je rêvais souvent de la vie à l’étranger. Cette idée d’un changement continu et de vivre de nouvelles expériences m’attirait, m’enthousiasmait."

Lire la suite
Photo of Guide Andreas.

Andreas

Guide

"J’ai grandi dans une banlieue d’Athènes appelé Nea Smyrni. Ses premiers habitants étaient tous des réfugiés d’Asie Mineure. Les gens du quartier sont très fiers de leurs origines ; ils respectent l’histoire car la plupart de leurs ancêtres ont péri ou ont dû émigrer en 1922-1924, à la fin du conflit entre la Grèce et la Turquie."

Lire la suite
Photo of créateur de voyages Tess.

Tess

créateur de voyages

"Tess provient du nom byzantin Theodosia; en grec ancien, cela signifie “Donnée par Dieu”. Mon inspiration derrière ce choix de diminutif ne vient pas de Tess d'Urberville de Thomas Hardy, mais d’un film léger des années ’80 avec Harrison Ford et Melanie Griffith (qui incarne Tess dans ce film); je plaisante souvent à propos du fait qu’un film Hollywoodien m’a aidé dans mon effort d’autopromotion à une période difficile de ma vie."

Lire la suite
Photo of Guide Tania.

Tania

Guide

"J’avais presque cinq ans et je participais à une fête scolaire. Vêtue d’un costume traditionnel comme tous les autres membres de la "troupe", j’attendais patiemment mon tour pour réciter les vers d’un poème que j’avais appris par cœur à grand-peine. Mon tour de monter sur scène vint enfin. Mais, dès le moment où je suis passée derrière le micro, j’ai eu un trou de mémoire et ma bouche s’est séchée. Des larmes coulaient le long de mes joues. Complètement terrifiée, j’ai jeté un coup d’œil à mes camarades, réunis en coulisses. Vêtus de leurs costumes rigolos, ils attendaient leur tour pour interpréter leurs rôles."

Lire la suite
Photo of Guide Vassia.

Vassia

Guide

"Il y a un livre que j’aime beaucoup. Il se termine par cette phrase : "il n’est jamais trop tard pour avoir une enfance heureuse". Je n’avais que 20 ans quand je l’ai lu, et mon enfance avait été relativement heureuse. Mais j’ai tendance à prendre les choses écrites dans les livres très au sérieux. Pourquoi l’auteur avait-il choisi de finir un livre sur une histoire d’amour improbable avec cette phrase-là?

C’est à cette époque-là que j’ai commencé à voyager."

Lire la suite
Photo of Guide Niko a.k.a. Rude.

Niko a.k.a. Rude

Guide

"C’était vers la fin du collège que j’ai découvert l’art du graffiti, même si ma fascination pour le dessin et les arts remontait déjà à ma petite enfance. Mon nouveau hobby commença rapidement à occuper une grande partie de mon temps "précieux" que j’aurais dû consacrer à étudier à l’école et faire mes devoirs. Je compris qu’il était temps de passer à l’action."

Lire la suite
Photo of Guide Zoe.

Zoe

Guide

For the most part, my adult life was spent drawing lines.  Working in architecture and urban planning meant that I spent most of time observing cities from above, ground plans and master plans, orthographic projections, bird’s eye views.

 

Lire la suite

"Overall, the tour is a MUST if you enjoy seeing a city at night. The way the locals spend the nights in a city tells you a lot about the city's soul...and seeing it with Antonis is the best way to do it.’’"

Sush106 – Texas

"Excellent. Really worth it. Our tour guide, Joanna, was extremely knowledgeable and nice. It really makes a difference to have someone take you around. Do not hesitate to book it!"

LUIS S

"Tania showed us to a variety of local gems around the city that we would have never found otherwise. It's a great way not only to learn about the local cuisine, but to get to know the different districts and discover where the locals hang out."

Helen A