notre équipe

Diana

Guide Photo of Guide Diana

“Je suis une personne qui adore les couleurs. Chaque fois que je dois choisir des lunettes, de nouveaux vêtements, un sac à main, mon choix c’est toujours celui qui a les couleurs les plus claires. Je pensais qu’il s’agissait juste de mon propre instinct, mais je me suis récemment rendue compte que ce fait est directement lié à mon lieu d’origine. Je suis née et élevée dans le centre d’Athènes, en Grèce, et j’ai passé tous mes étés au bord de la mer. Les odeurs, les images et les sons de la ville, ainsi que de la campagne, ont vraiment déterminé ma personnalité. Pourtant je les considérais comme acquis et ne les appréciais pas à leur juste valeur.

Mon sort m’a emmenée loin de la Grèce à plusieurs reprises. Mais ce n’était que récemment que j’ai apprécié mes origines le plus. Pendant une visite à Athènes, je me suis arrêtée dans une petite église blanche et modeste en bord de mer, juste à côté de ma maison. Le soleil brillait ; la mer était un peu agitée mais cristalline et turquoise.

Je suis entrée dans l’église ; j’ai allumé une bougie  et je me suis dirigée vers l’icône de Sainte Marine afin de lui rendre hommage. En m’approchant, un parfum provenant de l’icône a chatouillé mes narines. C’était un mélange de parfums variés : le jasmin, la rose, la lavande et les fleurs de citronnier. Une odeur très familiale imprégnait l’atmosphère ! Les souvenirs de mon enfance se sont réveillés. Je suis sortie et j’ai été envahie par la blancheur éclatante des murs. J’ai pris le temps d’apprécier le son des vagues, le contraste entre le bleu et le blanc, ainsi que les odeurs du sel marin et des fleurs.

J’ai gardé l’arrière-goût de ses sentiments vif dans ma mémoire à mon retour au pays où je vivais à l’époque. Grâce à eux, j’ai pu tolérer les hivers longs, mornes et monotones. Cette privation du soleil, des couleurs et des odeurs qui rendent Grèce tellement unique m’ont fait apprécier ce qui manquait de ma vie et pour la première fois j’ai reconnu leur véritable beauté.

Il s’agit de sentiments partagés par tous les grecs, puisque nous avons décidé de soutenir notre pays contre vents et marées. Nous n’ignorons jamais les expériences et les plaisirs offerts par cette terre. Je ne peux pas expliquer mon amour pour la Grèce, car c’est quelque chose profondément ancrée dans mon âme.


 

Photo of Fondatrice Tina.

Tina

Fondatrice

En 2010, la crise a frappé la Grèce et le pays a sombré dans le chaos. Je me suis trouvée sans travail, sans voiture, sans assurance maladie plan médical et loin de la perspective d’un nouvel emploi. 

Lire la suite
Photo of Créateur de voyages Elissavet.

Elissavet

Créateur de voyages

Je me souviens quand j’avais presque 17 ans, une amie m’a demandé si j’avais des plans pour l’avenir. Franchement, je n’avais aucune idée. Je n’avais que des images dispersées  de moi-même au futur.  Comme des photos. La seule chose que ces images avaient en commun c’était qu’il s’agissait toujours des terres et des cultures lointaines.  Pendant mon enfance, je rêvais souvent de la vie à l’étranger. C’était ce changement continu et un enthousiasme pour les nouvelles expériences  qui m’attiraient.

Lire la suite
Photo of Guide Andreas.

Andreas

Guide

J’ai grandi dans un quartier athénien appelé Nea Smyrni. Ses premiers habitants ont été tous des refugiés de l’Asie Mineur. Les gens du quartier sont très fiers de leurs origines ; ils respectent l’histoire car la plupart de leurs ancêtres ont péri  ou ont dû émigrer suivant la fin de la guerre entre la Grèce et la Turquie. 

Lire la suite
Photo of Guide Tania.

Tania

Guide

J’avais presque cinq ans et je participais à une fête scolaire .Vêtue d’un costume traditionnel comme tous les autres membres de la « troupe », j’attendais patiemment à réciter les vers d’un poème que j’avais appris par cœur à grand-peine. C’était enfin à mon tour de monter sur scène. Mais, le moment où je me suis posée derrière le microphone, j’ai eu un trou de mémoire et ma bouche s’est séchée. Des larmes roulaient sur mes joues. Complètement terrifiée,  j’ai jeté un coup d’œil à mes camarades  qui étaient réunis derrière les coulisses. Vêtus de leurs costumes rigolos, ils attendaient d’interpréter leurs rôles.

Lire la suite
Photo of Guide Vassia.

Vassia

Guide

Il y a un livre que j’aime beaucoup. Il finit avec cette phrase : « il n’est jamais trop tard d’avoir une enfance heureuse ».

Je n’avais que 20 ans quand je l’ai lu et mon enfance avait été relativement heureuse. Mais j’ai la tendance de prendre les choses écrites dans les livres très au sérieux. Pourquoi l’auteur avait-il choisi de finir un livre sur une histoire d’amour improbable avec cette phrase-là ?

C’était en cette période-là que j’ai commencé à voyager.

Lire la suite
Photo of Créateur de voyages Lena.

Lena

Créateur de voyages

Pendant le programme d’intégration de mon master on devait travailler en équipe et accomplir certaines tâches extérieures de façon efficace. Une tâche impliquait la descente en rappel d’ une falaise escarpée. Naturellement, quand je leur ai annoncé que je souffrais d’acrophobie, ils m’ont assigné la tâche.Quand j’ai atteint le sommet et je devais me jeter du haut de la falaise, j'étais paralysée. C’était le moment le  plus humiliant de ma vie.."

Lire la suite
Photo of Guide Niko a.k.a. Rude.

Niko a.k.a. Rude

Guide

C’était à la fin du collège quand j’ai découvert le graffiti, même si ma fascination pour la peinture et les arts m’avait déjà frappé la porte depuis longtemps.Mon nouveau loisir a commencé à occuper une grande partie de mon temps « précieux » que j’aurais dû consacrer à mes études pour l’école. Il était temps de passer à l’action..

Lire la suite
Photo of Guide Christina.

Christina

Guide

Malgré mon amour pour la Grèce, à mon retour après plusieurs années passées à l'étranger, je ne me sentais pas comme si je faisais partie du pays que j'aimais. J'étais déroutée par les gens -je ne les comprenais vraiment pas- et j'ai songé repartir à l'étranger à nouveau. J'ai changé plusieurs fois de travail avant de me rendre compte que je n'étais pas à la recherche de l'emploi parfait, c'était le changement lui-même, le sentiment de voyager au sein de ma propre vie.

Lire la suite

"We learned about the area, history of LGBTin Athens, local hot spots, and much more. At the end of the night it was like we were locals and apart of her circle of friends. A MUST in Athens if you are LGBTQI."

Ady S

"Lena and Kristos were fantastic. They fed us lots of food and drinks. The best part, however, was the discussions we had with them. Whenever I travel, I always try to schedule a meal with a local family, or a cooking lesson, and I've never been disappointed. You'll learn so much about the culture! We spent almost four hours in their home and left with a new understanding of the Greek psyche."

jennykvb, Brooklyn, New York

"We sampled food and drinks from about 10 different places within an easy walking distance from the central square. Everything we tried was amazing!"

Justin G